Bientôt « La chandeleur »…

Nous nous réjouissons de partager le goûter de la chandeleur avec nos Résidents le 4 février prochain!

Dans une ambiance joyeuse et chaleureuse le personnel se mobilisera et fera sauter les crêpes pour la plus grande joie des Résidents…

Mais qu’est-ce donc que la Chandeleur?

Cette journée célèbre la lumière. Son nom provient à l’origine des « chandelles », traditionnellement utilisées à cette occasion, notamment dans la liturgie chrétienne.

La Chandeleur doit son nom à la « Festa candelarum » : en latin, « fête des chandelles ».

Dans la tradition chrétienne, il est d’usage d’allumer des chandelles ou des cierges. Cette tradition est notamment vivace dans les églises : chez les catholiques, le prêtre peut profiter de cette fête pour bénir les chandelles des personnes venues prier, achetées à l’avance et qui seront utilisées dans l’année. Les fidèles en ramènent souvent une chez eux et l’exposent à leur fenêtre le 2 février.

Autrefois, il était d’usage d’enlever les objets liés à Noël (houx, crèche…) à l’occasion de la Chandeleur. Célébrée 40 jours après la veillée de Noël, sa date est fixe, au contraire d’autres évènements comme Mardi Gras ou Pâques.

Chandeleur et tradition des crêpes

Dorée et en forme de disque, leur apparence ressemble à celle de la galette de l’Epiphanie. Selon la croyance populaire, les crêpes représentent le soleil. En ce début du mois de février, l’astre se lève de plus en plus tôt à l’est et se couche de plus en plus tard à l’ouest (la durée du jour s’allonge de 3 minutes par jour).

La consommation de crêpes serait donc un hommage à la renaissance de la nature, au cycle de saisons et plus précisément au printemps qui s’annonce. Dans les campagnes, on disait aussi que la farine de l’année serait perdue si elle ne servait pas aux crêpes de la Chandeleur.

De nombreuses traditions liées aux crêpes ont vu le jour, notamment en France. L’une d’elles consiste à tenir un louis d’or (ou plus communément, une pièce de monnaie) dans une main et à retourner une crêpe en la jetant en l’air depuis sa poêle. Une retombée élégante et non pliée de la pâte serait de bonne augure pour les finances du foyer.

Par ailleurs, les plus supersticieux conserveront la première crêpe dans une armoire : là, elle aurait le don d’attirer la chance…

Posted in Actualités.